Conseils pour votre premier tirage de tarot

Dans mon précédent billet, je vous donnais quelques conseils pour bien choisir et acheter votre tarot. Aujourd’hui, je vous propose de passer à l’étape suivante : la découverte de votre allié dans l’art de la divination et les bonnes pratiques à adopter avant de réaliser votre premier tirage.

Ça y est, vous avez acheté VOTRE jeu de tarot, celui qui vous a appelé dans vos rêves ou simplement lors de votre passage au rayon ésotérique de votre librairie de quartier. Il a répondu « présent » à votre question « Où est mon nouvel outil de cartomancienne, celui qui deviendra mon meilleur ami ? » (oui, je l’avoue, moi je parle à mon tarot). Hé bien, il est maintenant temps de vous lancer dans la grande aventure de la cartomancie.

Étape 1 : unboxing

Commencez, bien entendu, par déballer votre nouveau compagnon de jeu. Je me souviens de ma rencontre avec mon premier tarot : j’étais excitée comme une enfant au moment de déballer ses cadeaux de Noël. C’est avec un sourire aux lèvres et les yeux tout écarquillés que j’ai ôté le plastique de protection. J’ai ensuite regardé la boite sous toutes ses coutures avant de me décider à l’ouvrir pour enfin en sortir les cartes.

Si, comme moi, pour mon premier tarot, vous avez acheté un coffret, il est possible que vous disposiez d’un petit guide explicatif. Vous pouvez le consulter rapidement sans trop vous attarder sur la signification des lames (cela se fera dans un second temps).

Après avoir sorti les cartes et le guide, je me souviens avoir regardé à l’intérieur de la boite pour voir s’il n’y avait plus rien. Comme si le revendeur allait y glisser un cadeau surprise ou des chocolats : il ne faut pas rêver quand même !

Étape 2 : speed dating

Cette étape est très importante à mes yeux, car c’est là que vous allez vraiment faire connaissance avec votre tarot.

Comme lors d’un premier rendez-vous, vous vous posez sûrement des questions et vous êtes certainement nerveux face à l’inconnu qui s’ouvre devant vous. Qu’est-ce qui m’intéresse dans le tarot ? Pourquoi en ai-je acheté un ? Pourquoi ne pas plutôt avoir acheté un pendule ou des runes ? Est-ce pour lire l’avenir ou mieux me connaître ? Bref, c’est sans fin… mais que cela ne vous effraye pas. Au contraire, servez-vous-en. Notez-les par exemple dans votre grimoire, à la section « À la découverte de mon premier tarot », puis répondez-y en toute franchise.

Passez toutes les cartes en revue, une par une, afin de vous familiariser avec votre jeu de cartes. Observez-les longuement. Prêtez attention aux détails, aux couleurs, aux symboles, aux personnages ou encore, aux situations représentées. Prenez conscience de ce que vous ressentez en les regardant, des impressions et sensations qu’elles vous transmettent. Plus vous le manipulerez, plus il s’imprègnera de vos énergies.

Le moment venu, organisé un tête à tête avec votre nouveau compagnon et, si le cœur vous en dit, expliquez-lui vos motivations concernant votre relation (relisez vos réponses inscrites dans votre grimoire). Le but est d’entrer en contact avec lui, de faire appel à votre sensibilité personnelle pour établir une connexion, lier une relation. Vous devez trouver des affinités avec votre tarot, être en phase avec votre outil de divination afin que les Puissances Supérieures puissent vous délivrer leurs messages.

Étape 3 : les actes magiques

Je vais vous parler ici des trois actes magiques que sont la purification, le rechargement et la consécration. Cette dernière est, à mon sens, optionnelle contrairement à la purification. En effet, je connais des cartomanciens qui, tout comme moi, ne consacrent pas leurs tarots. Mea culpa, mea maxima culpa, je confesse ! Pour moi, l’accumulation d’énergie qu’emmagasinent les cartes à mon contact est suffisante en soi pour les rendre fiables aux yeux des Puissances Supérieures qui voudront bien communiquer avec moi. Mais cela n’engage que moi. D’ailleurs, comme le chantait Chagrin d’amour, « chacun fait c’qui lui plait ». Et surtout, n’oubliez pas que dans la pratique de la magie, si vous ne sentez pas quelque chose, abstenez-vous.

Si toutefois, vous éprouvez au fond de vous que vous devez consacrer votre tarot, voici quelques suggestions pour votre rituel.

Tout d’abord, vous aurez besoin de matériel en rapport avec les quatre éléments, à savoir :

  • du sel bénit pour représenter la Terre et les Deniers
  • de l’eau bénite pour représenter l’Eau et les Coupes
  • de l’encens de purification pour représenter l’Air et les Épées (choisissez un encens qui permet de chasser les énergies négatives comme l’oliban, le benjoin ou la sauge)
  • une bougie blanche pour représenter le Feu et les Bâtons

Une fois que vous avez tout réuni, sortez le grand jeu : lumière tamisée, musique douce et pina colada (ha non ça c’est pour mon rencart avec mon chéri, quoi que…).

Coupez votre smartphone et isolez-vous dans un endroit calme. Sur votre autel, si vous en avez un ou sur un coin de table le cas échéant, déposez le sel et l’eau puis allumez la bougie et l’encens. Détendez-vous et profitez-en pour méditer une poignée de secondes afin de sentir la sérénité vous gagner.

Tour à tour, vous allez passer votre tarot au-dessus de chaque élément.

  • Commencez par le Feu : en passant votre tarot au-dessus de la bougie (faites attention à ne pas vous bruler), dites « Par ce feu sacré, je te consacre »
  • Poursuivez avec l’Air : passez votre jeu dans les volutes d’encens et énoncez ces paroles « Par ce souffle céleste, je te consacre »
  • Continuez avec le Sel : placez vos cartes sur le sel et prononcez ces mots « Par ce Sel bénit issu de la Terre, je te consacre»
  • Finissez avec l’Eau : aspergez votre tarot de quelques gouttes d’eau bénite et dites « Par cette Eau sanctifiée, je te consacre »
En ce qui concerne la purification de vos cartes, celle-ci peut être réalisée à chaque fois que vous en ressentez le besoin.

Il est important de les nettoyer énergétiquement, car dans le cas contraire, elles finiront par se surcharger d’énergie (positive ou négative) ce qui aura pour effet de rendre vos tirages moins précis, ou pire, de faire en sorte que vous soyez complètement à côté de la plaque lors de vos lectures.

Pour éviter cela, passez simplement vos cartes, une à une, dans les effluves d’un encens qui va les nettoyer en profondeur comme l’oliban, le benjoin ou la sauge (préférez de la sauge blanche pour fumigation plutôt que de la sauge en bâtonnet) tout en visualisant les mauvaises ondes s’extirper de vos cartes. Si vous préférez, vous pouvez demander à vos guides spirituels de nettoyer vos cartes.

Voici comment procéder pour le rechargement de votre jeu de tarot.

Choisissez un encens qui soit en rapport avec l’art de la divination (souvent composé de musc et d’iris) et procédez comme pour la purification ou exposez-le simplement à la lumière lunaire (les nuits de pleine lune).

Sac de rangement du tarotComme je l’ai déjà expliqué dans mon précédent article, une fois vos tirages achevés, je vous conseille de ranger vos cartes dans un petit sac en tissu.

Pour allez plus loin dans la protection de votre petit dernier, vous pouvez ajouter des pierres de protection telles que la labradorite, l’obsidienne œil céleste ou la tourmaline noire, mais aussi un cristal de roche qui est un pur canal d’énergie, idéal pour la voyance.

Ajoutez également des plantes séchées comme de la sauge.

Étape 4 : entretenez la relation

Dès que vous avez un moment de libre, et surtout dès que vous en avez envie, jouez avec vos cartes. Prenez-les en mains, tripotez-les, poupougnez-les. Entretenez la flamme qui brillait dans vos yeux le jour de l’acquisition de votre tarot. Continuez à les admirer une à une et poursuivez votre quête concernant leur signification. Surtout, faites preuve de patience : avec le temps, vous allez renforcer votre lien avec vos cartes. Vous sentant ainsi plus à l’aise, vos lectures deviendront plus fluides, moins mécaniques.

Pour clore cet article, je vous propose un petit jeu.

VRAI ou FAUX ?

  • Le tirage s’effectue à la lueur d’une bougie

    Réponse : vrai et faux
    Ce n’est qu’une question d’ambiance. Vous pouvez allumer une ou plusieurs bougies afin de vous mettre dans un état propice à la divination. Vous pouvez également mettre une musique douce et allumer de l’encens, comme pour la pratique de la méditation. Mais vous pouvez tout aussi bien effectuer vos tirages à la lueur d’un halogène (ha non maintenant c’est une lampe à LED, soyons un peu respectueux de la nature).

  • Je suis le seul à pouvoir toucher mon tarot

    Réponse : vrai et faux (moi je suis partisane du faux)
    Il s’agit ici d’une question de croyance. Certains cartomanciens pensent que l’énergie des requérants va s’infiltrer dans les lames alors que d’autres, comme moi, font confiance au lien qu’ils ont créé avec leurs cartes et que celles-ci sauront reconnaître leur propriétaire. Je pense qu’une partie de l’énergie du requérant doit toucher les lames lors d’une lecture afin que la réponse soit des plus justes et adaptée à la situation du demandeur.

  • Je peux tirer mes cartes n’importe où

    Réponse : vrai
    Il n’y a pas de lieux de prédilection pour réaliser un tirage. Toutefois, sans aller jusqu’à la salle blanche immaculée et stérilisée, je vais prêter attention à la propreté des lieux afin de ne pas tacher mes cartes (je ne voudrais pas qu’elles soient recouvertes de la confiture de mon petit déjeuner).

  • Je peux tirer mes cartes n’importe quand

    Réponse : vrai
    Il n’y a pas d’heure ou de jour en particulier pour procéder à un tirage. De jour comme de nuit, si l’envie m’en prend, je sors mes cartes et je me lance dans une lecture divinatoire.

  • Les cartes de mon tarot doivent toujours être rangées dans un ordre précis (numérique, symbolique…)

    Réponse : vrai et faux
    Là encore, il s’agit d’une question de croyance. Pour ma part, je ne les trie pas, je les range en l’état, car elles me ressemblent, elles ont ma sensibilité et même si j’aime l’ordre, je ne me considère pas comme une maniaque du classement (eh non, j’avoue, je ne range pas mes yaourts par ordre alphabétique).

  • Je possède plusieurs jeux de tarots, je peux donc proposer au requérant de choisir celui qu’il préfère pour son tirage

    Réponse : faux
    La sensibilité et l’énergie qui émanent des cartes sont les vôtres. Ce lien unique existe uniquement entre vos cartes et vous, pas entre elles et le requérant. C’est donc à vous de choisir le jeu qui vous semble le plus adapté au tirage du moment en fonction de la situation, de votre humeur, de l’endroit, de la question du requérant…

  • Je dois avoir un don pour utiliser le tarot

    Réponse : faux
    Nul besoin d’être clairvoyant pour tirer le tarot. Ce qui importe avant tout, c’est de parler le langage de votre tarot. Vous devez maitriser sa symbolique, son imagerie. L’interprétation que vous en ferez provient de votre compréhension de ce langage. C’est votre conscient qui interprète ce que votre inconscient a lu au travers de ce langage. Mettez-vous en mode zen. Faites appel à vos sens plutôt qu’à votre intellect, à la méditation et procédez à une analyse sensorielle des lames lors de la lecture.

 très vite pour un prochain billet et n’oubliez pas de faire entrer la magie dans votre vie.
Sheluna