Mon road-trip à Brocéliande (partie 3)

Ça y est vous êtes accro à mon histoire ? Bon alors je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps. Voici le dernier épisode de mon road-trip en Brocéliande.
Pour les retardataires qui auraient raté les deux premiers épisodes, à savoir ma visite :

 

Cinquième étape : le val sans retour.

Aussi connut sous le nom du « Val Périlleux » ou encore « Val des Faux Amants », ce lieu est lié à la fée Morgane. À l’entrée du sentier, juste avant de s’enfoncer dans ces bois mystiques, on peut lire cette légende, comme une sorte d’avertissement.

Le Val sans Retour - Forêt de Brocéliande @Sheluna.com
Le Val sans Retour – Forêt de Brocéliande
Légende Val sans Retour
Légende Val sans Retour

Amoureuse du chevalier Guyomard, Morgane ne supporte pas que celui-ci la trompe avec une femme de petite noblesse. Par un prompt enchantement, elle transforme aussitôt les faux amants en deux rochers. Sa vengeance ne s’arrête pas là. Grâce à un puissant sortilège, elle enferme dans une prison d’air tous les chevaliers infidèles en actes et en pensées qui franchissent les portes du val périlleux. Les jeunes chevaliers ainsi capturés perdaient le sens de la réalité et du temps passé. Seul un chevalier à l’amour pur peut les délivrer, mais pour cela il doit auparavant vaincre dragons et géants.
Après plusieurs années, Lancelot du Lac s’approcha du Val Périlleux. Habile aux armes et courageux, il a toutes les qualités d’un chevalier, dont une plus singulière : la fidélité en amour. Morgane le sait et c’est ce qui l’inquiète.
Lancelot rencontre une jeune femme en pleurs assise à l’entrée du Val. Elle est à la recherche de son amant disparu. Armé de son armure enchantée et de son anneau, cadeau de la fée Viviane, qui lui permet de découvrir la face cachée des choses, Lancelot entre pour rechercher cet homme. Il le découvre, accompagné de près de 200 chevaliers comme lui prisonniers. Folle de rage, Morgane lance prodige sur prodige pour dissuader le blanc chevalier. Un énorme dragon apparaît dans le ciel, deux géants terrifiants se dressent devant lui, une muraille de feu s’élève. Mais Lancelot n’est pas dupe de ces mirages. Il vainc illusions et ennemis et délivre les chevaliers. Mais en sortant, ceux-ci ont une horrible surprise… Leur jeunesse s’était enfuie… sans retour.

Versant nord - Forêt de Brocéliande @Sheluna.com
Versant nord – Forêt de Brocéliande

Il est vrai qu’il est facile de se perdre dans cette forêt. On est littéralement attiré par ses sentiers, au plus profond des sous-bois. J’ai vraiment ressenti une envie irrésistible d’y entrer, à la recherche d’âmes perdues. Voilà que je me prends pour Lancelot maintenant !

Le ruisseau Rauco - Forêt de Brocéliande @Sheluna.com
Le ruisseau Rauco – Forêt de Brocéliande

Cet endroit est vraiment prenant : c’est une véritable terre de contraste. On aurait pu nommer cette vallée, la vallée aux deux visages. Sur le premier versant, au sud, j’ai traversé une forêt verte, humide et luxuriante. Je marche sur ce qui ressemble à un sentier : il est recouvert d’arbres couchés, des racines. Le sol est vraiment irrégulier et il faut vraiment faire attention où l’on met les pieds. Arrivée au fond du vallon, je saute de pierre en pierre pour éviter de me mouiller les pieds dans le Rauco, ce petit ruisseau serpentant du fond du val et qui alimente le miroir aux fées.

Voulant reprendre de la hauteur, me voilà face au versant nord. Je lève les yeux et, oh surprise, je vois un véritable désert rocailleux alors que la forêt verte n’est qu’à un mètre derrière moi. C’est comme si en traversant ce ruisseau, j’étais passée dans un autre univers. Devant moi, des rochers pointus de schiste rouge sont plantés au milieu d’ajoncs et autres arbustes. Je me dis que j’ai dû me tromper de route, je n’arriverai jamais à monter ce versant abrupt… Je regarde autour de moi pour voir si d’autres pèlerins sont dans le coin, me confortant dans l’idée que j’étais sur la bonne route. Mais personne, aucun bruit si ce n’est celui du vent qui fait craquer les branches des arbres centenaires. De toute façon, je crois que dans cette forêt enchantée, il n’y a pas de bonne route. Je décide donc de suivre mon instinct et grimpe courageusement la face nord du val. Sans le savoir, je suis sur les traces de Merlin…

 

Sixième : le siège de Merlin.

Siège de Merlin : vue sur le miroir aux fées - Forêt de Brocéliande @Sheluna.com
Siège de Merlin : vue sur le miroir aux fées – Forêt de Brocéliande

Arrivée en haut, je suis bluffée par la vue. Sur le bord du sentier, un petit panneau m’indique « Les roches dentelées — Siège de Merlin ». En effet, je ne suis pas déçue : le sol est jonché de roches dentelées. On dirait des escaliers menant directement au lieu de méditation de Merlin.

Je m’avance prudemment aux bords des rochers et j’aperçois le miroir aux fées en contrebas. Je suis surprise du chemin que j’ai parcouru. Ma position offre la sensation de dominer le Val. Sortie de la forêt, je vois enfin le ciel gris et les nuages de pluie qui arrivent.

Le siège de Merlin - Forêt de Brocéliande @Sheluna.com
Le siège de Merlin – Forêt de Brocéliande

Le siège de Merlin est en fait une formation rocheuse surplombant le Val sans retour où, paraît-il, Merlin aimait bien venir méditer, contempler le lever de soleil et veiller sur le Val. À cet instant, je le comprends tout à fait : la vue est grandiose. Tous les rochers alentour rappellent les légendes arthuriennes comme cette longue formation rocheuse dentelée clouée au sol telle la colonne vertébrale d’un dragon pétrifié.

Sentant les premières gouttes arriver, je décide de redescendre pour reprendre ma voiturette chérie. Avant de terminer cette journée, j’ai envie de faire un dernier crochet près de Tréhorenteuc. J’en entendu parler d’une église un peu spéciale : elle sera donc ma septième et dernière étape.

 

Septième étape et dernière étape : l’église du Saint Graal

En cette fin de journée qui commence à être très pluvieuse, j’arrive enfin dans le village de Tréhorenteuc. Je suis à la recherche de l’église du Saint Graal. Je n’ai pas besoin de la chercher bien longtemps, car elle est placée au centre du village, juste à côté de l’office du tourisme. Je me gare et j’entre sans plus attendre, trop curieuse de voir pourquoi elle a été baptisée ainsi.

Eglise du Saint Graal - Village de Tréhorenteuc @Sheluna.com
Eglise du Saint Graal – Village de Tréhorenteuc

La bâtisse est évidemment construite en pierres de schiste. Au-dessus de la porte d’entrer un message est inscrit « La porte est en-dedans ». Me voilà avertie.

Elle n’est pas très grande et me paraît même assez simple et dépouillée. Restaurée en 1942, elle offre des ornements bien particuliers comme un grand vitrail décrivant l’apparition du Graal, mais aussi un vitrail sur la Table Ronde et d’autres parlant des légendes du Val sans retour ou de la fontaine de Barenton. Et tout cela grâce à un prêtre hors du commun : l’abbé Gillard.

 

 

Vitrail central de l'église du Saint Graal - Village de Tréhorenteuc @Sheluna.com
Vitrail central de l’église du Saint Graal – Village de Tréhorenteuc

Il mélange les symboles chrétiens et celtiques, utilise le nombre d’or et glisse des messages cachés. Au bas du vitrail, il y a un petit lapin qui sort du lot. D’après les explications, le lapin, dormant le jour et gambadant la nuit, est comme la lune : il sait apparaître et disparaître. En le regardant de près, on a l’impression qu’il veut nous murmurer quelque chose. Et là tout de suite, je pense à Alice au pays des merveilles. Y aurait-il des secrets à découvrir dans ses images ? Serait-ce lui qui détient la clé de la fameuse porte en-dedans dont on nous parle à l’entrée de l’église ?

En face du vitrail central, la très belle mosaïque du « Cerf Blanc au collier d’or » m’intrigue. Qui est-il ? Que représente-t-il ? Dans les légendes arthuriennes, il n’est pas rare que le cerf soit un guide placé sur la route des braves chevaliers.

Je suis sur le point de repartir, et là je viens de comprendre. « La porte est en-dedans ». N’est-ce pas une invitation à explorer mon moi intérieur, et dans un certain sens à lancer ma propre quête ?

C’est ainsi que je termine mon pèlerinage à Brocéliande. Ce fut une journée mémorable. J’ai ressenti plein de choses, bonnes et mauvaises et j’ai la tête pleine d’images féériques.

Pour clore mon road-trip en beauté, je vous invite à retrouver mon épopée dans son intégralité ci-dessous ou sur ma chaine YouTube.

 très vite pour un prochain billet et n’oubliez pas de faire entrer la magie dans votre vie.
Sheluna