Festivités pour Mabon

Vous sentez ? L’automne arrive à grands pas et avec lui les festivités de Mabon placées cette année entre le 21 et le 29 septembre. Pour être plus claire, l’équinoxe d’automne aura lieu le vendredi 22 septembre 2017 à 22h01. Ce sera à ce moment précis que le Soleil coupera le plan de l’équateur en passant au zénith, éclairant ainsi les deux hémisphères de manière égale.

Mais qu’est-ce donc exactement qu’un équinoxe ?

Le mot vient du latin æquinoctium, de æquus (égal) et nox, noctis (nuit) signifiant « nuit égale ». En effet, durant cette période de l’année, la nuit et le jour sont de même durée. Finalement, lors de l’équinoxe d’automne, les journées rétrécissent de plus en plus en s’écoulant doucement vers l’hiver.

Les feuilles rougies tombent, mais les températures aussi. C’est la fin d’un cycle, celui où la nature arrête d’être productive et commence à plonger dans un profond sommeil. La terre va pouvoir se reposer. Alors que la Déesse commence à somnoler, le Dieu s’éveille lentement.

C’est le moment de venir vous asseoir avec moi autour du feu afin que je vous raconte la légende de Perséphone.

Perséphone, fille de Zeus et de Déméter, est une jeune fille d’une rare beauté. Sa mère, la déesse de l’agriculture et des moissons, craignant pour la sécurité de sa fille, décide de la cacher du monde en l’emmenant sur son île favorite. Les bois d’Enna, situés au cœur de la Sicile, surplombent tous les environs. Tout là-haut se trouve une plaine emplie par des eaux qui ne tarissent jamais, le lac de Pergusa. C’est ici, dans ce bois sacré où poussent les plus belles fleurs, que Perséphone passe ses journées. Au bord du lac, elle s’amuse avec les nymphes aquatiques, les Océanides.

Enlèvement de Perséphone par Hadès
Enlèvement de Perséphone par Hadès

Mais un jour, Perséphone s’éloigne de ses amies pour cueillir une jonquille, non loin d’une caverne située plus au Nord et d’une incroyable profondeur. Hadès, le dieu des Enfers en personne, en sortit sur un char, afin d’enlever la douce Perséphone dont il était tombé amoureux. Alertée par les cris de la belle, la nymphe Cyané tenta de s’interposer, mais il était trop tard. Le char d’Hadès s’enfonça au plus profond de la Terre, fermant le passage derrière lui. Cyané effondrée, fondit en larmes et se changea en fontaine.

En apprenant la nouvelle, Déméter refusa de regagner l’Olympe tant que sa fille resterait captive. Désespérée, c’est sous les traits d’une vieille femme nommée Doso que Déméter se mêla aux Hommes. Elle erra pendant neuf jours et neuf nuits à la recherche de sa tendre fille, délaissant ainsi les récoltes de la Terre.

Zeus, craignant pour la vie des mortels devant cette implacable famine, envoya Hermès, son fidèle messager, au royaume des morts afin de convaincre Hadès de libérer Perséphone. Mais là encore, il était trop tard. Le perfide Hadès avait déjà offert six grains de grenade à celle qu’il destinait à être son épouse. Perséphone, affamée, les avala sans savoir que quiconque mange dans le royaume des morts ne peut plus le quitter. Zeus, ne voulant froisser ni sa sœur Déméter ni son frère Hadès, opta pour un compromis : la future reine des Enfers devra passer six mois aux côtés de son époux aux Enfers et six mois aux côtés de sa mère sur la Terre, reproduisant ainsi le cycle des saisons, été et hiver.

C’est ainsi qu’au printemps, heureuse d’avoir sa fille auprès d’elle, Déméter promet de grandes moissons et de bonnes récoltes, le retour de Perséphone apportant ainsi la fertilité de leurs terres aux paysans. Mais elle promet aussi qu’en représailles, à chaque automne, la Nature porterait son deuil et que rien ne pousserait sur la Terre, car le cœur de Déméter était empli de tristesse sachant que Perséphone devait rejoindre son époux et reprendre son rôle de reine des Enfers. Rôle qu’elle semble finalement avoir accepté, car selon les légendes, elle agit toujours en accord avec son mari. Assise à ses côtés, elle est représentée avec un pavot à la main, dont les vertus soporifiques symbolisent le sommeil annuel de la Nature.

Dans les poèmes d’Homère, on peut lire que Perséphone cultive aux Enfers un magnifique jardin de fleurs qui sont en fait des pierres précieuses.

 

Si vous avez envie de voir une légère variante à cette légende, je vous invite à caler cette vidéo sur 8 minutes 50, et de vous laissez emporter par l’histoire.

Correspondances

Chandelles : jaune, orange
Encens : myrrhe, bois d’olivier, pin, lotus, cyprès, bois de santal
Couleurs : brun, jaune, orange, rouge, or
Fleurs : œillets et chrysanthèmes
Arbre : pommier
Pierres : agathe, cornaline, saphir, tourmaline et citrine
Carte du tarot : l’Hermite, acarne majeur 9
Planète : Mercure

Les dieux et déesses à invoquer

DÉMÉTER : Déesse de l’agriculture et des moissons
PERSÉPHONE : Déesse du printemps
THOR : Dieu du tonnerre
DIONYSOS : Dieu de la vigne, du vin et de ses excès, de la folie et la démesure, ainsi que du théâtre et de la tragédie

La décoration de l’autel

En cette saison automnale, arrêtez votre choix sur une nappe foncée (bleue ou brune) qui représente le voile sombre de l’hiver se déposant sur l’été. Décorez votre autel avec des feuilles mortes : choisissez des couleurs, formes et espèces différentes. Pensez aussi aux pommes de pin, aux glands, noix et noisettes, aux épis de maïs… À côté de grosses bougies brunes ou vertes foncées, déposez sur un joli plat en terre cuite des tresses d’ail ou d’oignons, des fruits de moment comme du raisin, de la grenade… Ajoutez de belles fleurs de saison comme des chrysanthèmes, des œillets… ou optez pour une plante en pot portant des fruits.

La célébration

Axé sur la méditation et l’introspection, c’est l’heure du bilan, l’heure de se remettre en question. Mabon est le temps de la transformation. C’est le temps de remercier les dieux pour les récoltes et d’accompagner la déesse vers un repos bien mérité, c’est le temps des rituels pour obtenir, durant l’hiver, la protection des stocks engranger et des fruits récoltés.
Profitez de cette fête pour pratiquer vos rituels de consécration et dire adieux à l’été.
Vous pouvez déposer des fruits sous chaque arbre de votre jardin en offrande à l’esprit des arbres.
Lancez-vous dans la préparation de confitures et autres conserves ou faites sécher des plantes du jardin pour alimenter votre herbier de sorcière.

Le rituel

Dressez votre autel.
Allumez les chandelles et l’encens, puis projetez votre cercle de protection.
Invoquez la Déesse et le Dieu.
Debout devant l’autel, levez le panier de feuilles séchées vers le ciel, puis éparpillez-les pour qu’elles tombent sur le sol à l’intérieur du cercle, en prononçant ces paroles :

« Les feuilles tombent et le temps rafraîchit.
La Déesse ramène sur elle son manteau Terre
et tu fais voile vers l’Ouest, Ô Grand Dieu du Soleil,
vers les terres de l’éternel enchantement,
enveloppé du froid nocturne.
Mûrissent les fruits, tombent les graines,
nuit et jour sont d’égale durée.
Le vent du Nord souffle et se lamente.
Si les pouvoirs de la nature semblent disparus,
Ô Déesse bénie, je sais que la vie est impossible sans la mort.
Sois béni, Ô Dieu déchu, poursuis ton voyage
dans les contrées hivernales
et dans les bras aimants de la Déesse. »

Déposez le panier sur l’autel puis ajoutez :

« Ô gracieuse Déesse de toutes fertilités,
j’ai semé et récolté les fruits de mes actions, bonnes et mauvaises.
Donne-moi la force de planter des semences de joie et d’amour
au cours de l’année qui vient, de bannir souffrance et haine.
Révèle-moi comment vivre sagement sur cette planète,
Ô Lumineuse de la nuit ! »

N’oubliez pas de remercier la Déesse et le Dieu et de fermer votre cercle magique.

Le repas

Vous l’aurez compris, c’est le temps des récoltes et des vendanges. Donc tous les produits de la terre sont consommés à l’occasion de Mabon, la pomme étant l’aliment sacré de cette fête. Servez des plats de viandes grillées, de la compote de pommes, des épis de maïs, des tartes aux fruits, des charlottes aux pommes…

Vous avez l’eau à la bouche ? Pas de soucis, je vous proposerai bientôt quelques recettes spéciales Mabon telles que des apéritifs à la figue, du maïs au fromage de chèvre, une omelette aux cèpes, du pain à la châtaigne et une tarte aux raisins.

Envie de plus de recettes, lisez mon billet Faites-vous des petits plaisirs pour Mabon.

Je vous souhaite une bonne fête de Mabon à toutes et à tous.

 très vite pour un prochain billet et n’oubliez pas de faire entrer la magie dans votre vie.
Sheluna