Conseils pour bien choisir ses cartes divinatoires

Le tarot est l’outil le plus connu et utilisé dans les arts divinatoires : il en existe pour tous les goûts. Rien qu’au rayon «livres ésotériques» de votre librairie préférée, vous trouverez un nombre incalculable de jeux de cartes.

Vous pouvez l’utiliser en voyance dans le but de prédire l’avenir ou pour en apprendre davantage sur vous, cet outil étant parfait pour la connaissance de soi et le développement personnel.

Si vous voulez plonger dans la grande aventure de diseuse de bonnes aventures, la première des choses à faire est de vous procurer un de ces jeux. Je me souviens de mon premier achat et je n’ai que deux mots à vous dire : bonne chance !

Comme je suis sympa, et plutôt que de compter sur la chance, je vous propose de lire ces quelques lignes qui, je l’espère, vous serviront de bouée de sauvetage dans l’océan des cartes divinatoires.

Avant de commencer, faisons un tour rapide sur le vocabulaire emblématique du monde du tarot.

Un jeu de tarot de Marseille comporte 78 cartes que l’on appelle des lames et est constitué des :

    • Arcanes majeurs : 22 cartes numérotées de 0 à 21 représentant de grands concepts comme le Bateleur, la Papesse, le Chariot, la Roue de Fortune, la Lune, le Jugement, le Monde…
    • Arcanes mineurs : 56 cartes symbolisant des émotions ou des actions et faisant référence aux enseignements de la vie quotidienne… Les arcanes mineurs sont eux-mêmes divisés en 2 groupes :
      • 4 familles de 10 cartes allant de l’as au dix que l’on nomme des séries : les coupes, les bâtons, les épées et les deniers.
      • 16 cartes qui représentent des personnages de la cour : rois, reines, chevaliers et valets.

Petite précision : si l’on parle parfois de tarot et d’autres fois d’oracle, il s’agit avant tout d’une question de sémantique. Selon le créateur ou l’éditeur, le jeu pourra porter le nom de tarot ou d’oracle, car par définition un tarot est un oracle. L’inverse n’étant pas forcément vrai, la différence résidant dans la structure de chaque jeu. Un oracle peut être composé de 2 familles de 32 cartes (comme l’Oracle de Belline par exemple) alors que le tarot s’en tient à un nombre immuable de 78 cartes.

Bon maintenant que vous maitrisez le code linguistique, passons à la phase 2.

Avant d’acheter, il vous faudra distinguer les différents types de jeux de cartes cachés sous l’appellation « tarot ».

Tout d’abord, il y a les jeux de tarots dits anciens. Ces jeux comportent 78 lames reconnaissables par leur graphisme bien particulier représenté par des dessins de style médiéval et utilisant une palette limitée de couleurs. Les plus connus sont des jeux d’inspiration « Tarot de Marseille » comme celui de Nicolas Conver, de Paul Marteau

Représentation du Bateleur selon Nicolas Conver (1880) à gauche et selon Paul Marteau (1930) à droite.
Représentation du Bateleur selon Nicolas Conver (1880) à gauche et selon Paul Marteau (1930) à droite.

Ensuite, il y a les jeux de tarots plus modernes. Toujours composés de 78 lames, ces jeux possèdent des représentations diverses et variées, autant sur les dessins que sur les couleurs.

Les univers dans lesquels ils évoluent sont sans fin : rêves, anges, fées, druides, elfes, mangas, sorcières, égyptiens, maçonniques, gitans, celtiques, afro-américains, runiques, chats païens, dragons, et cætera, et cætera… S’ils respectent assez bien la trame de base du tarot de Marseille, certaines lames, voire même certaines séries, se présentent sous un nom différent. Dans les séries par exemple, le denier peut devenir un pentacle, un disque…

Je trouve que ces tarots sont plus adaptés aux débutants, car ils permettent de choisir l’univers qui nous correspond, ce qui rend la lecture plus aisée. 

 

Tarot Steampunk de Barbara Moore
Tarot Steampunk de Barbara Moore

Personnellement, je suis fan du Tarot Steampunk de Barbara Moore. L’esthétique des cartes me replonge dans le monde de Jules Vernes ou H.G. Wells. Les costumes de l’époque victorienne et les machines à vapeur issues de la révolution industrielle donnent le ton d’un univers décalé que j’affectionne particulièrement.

Mais libre à vous d’aller vers d’autres univers avec des tarots tels que le tarot de Thot d’Aleister Crowley, l’oracle des druides de Philip Carr-Gomm, le tarot des sorcières d’Ellen Dugan, le tarot des anges ou l’oracle des fées de Doreen Virtue, le tarot manga de Selena Lin, le tarot de la forêt enchantée de John Matthews….

Bref vous l’aurez compris, ce n’est pas le choix qui manque.

En troisième position, on découvre des jeux plus spécifiques comme l’oracle de Belline. Conçu vers 1845, il est très différent de la structure de base du tarot de Marseille. Il est en effet composé de 53 cartes en rapport avec les 7 planètes traditionnelles : le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. On retrouve 7 cartes pour chacune des planètes, soit 49 cartes, plus des cartes spécifiques comme la destinée, l’étoile de l’homme, l’étoile de la femme, et la carte bleue.

Dans le même esprit, il y a aussi l’oracle de Winn basé sur les 12 maisons astrologiques, l’oracle de Gé composé de 61 cartes très symboliques, l’oracle Védique très représentatif de la culture indienne et de sa philosophie de vie, l’oracle de la Triade qui se démarque par sa représentation symbolique et ses analogies empruntées à la mythologie gréco-romaine, au christianisme, au judaïsme, à la kabbale, à la franc-maçonnerie, à l’alchimie, à l’astrologie et à la numérologie…

Pour finir, vous pouvez tout simplement utiliser un jeu de cartes classique avec ses quatre couleurs (Piques, Trèfles, Carreaux, Cœurs), celui-là même avec lequel papy avoue à mamy qu’elle lui fend le cœur lors d’une partie de manille le samedi soir (en référence à la célèbre réplique de César « Tu me fends le cœur !! » dans MARIUS de Marcel Pagnol).

Vous l’aurez compris, il existe une multitude de jeux de tarot chacun possédant ses propres caractéristiques. Vous me direz : « Super !! Mais alors comment je fais pour choisir mon jeu ? »

Mon conseil : tout est une affaire de feeling !

L’interprétation du tarot faisant appel à votre sensibilité, choisissez celui avec lequel vous avez le plus d’affinité. Vous pouvez, comme moi et beaucoup d’autres cartomanciens, en acheter plusieurs et les utiliser selon votre humeur du moment. Mon premier tarot m’a littéralement« appelé ».
Il y a toutefois une règle à laquelle je ne déroge pas : j’ai pour principe de l’acheter neuf (et pas d’occasion), question d’énergie. Vous pouvez aussi acheter un coffret qui contient généralement un livret d’accompagnement, distillant quelques usages et conseils très pratiques pour les vrais débutants.

En trois mots, faites-vous plaisir !

Quelques conseils supplémentaires :

  • chouchoutez votre tarot en le conservant dans une pochette en tissu ou en velours. Ainsi, il sera plus facile de les passer dans les volutes d’encens d’Oliban qui a pour objet d’augmenter le niveau vibratoire et d’aider à la méditation, aux visions… Chaque jeu doit disposer sa propre pochette, car chaque tarot ou oracle possède une énergie qui lui est propre. Mélanger les pochettes signifie mélanger les énergies, ce qui risque de fausser à vos prédictions. Glissez dans les pochettes des pierres ou des plantes séchées permettant de chasser les mauvaises ondes.
  • renforcez votre lien avec vos cartes : utilisez-le souvent, tous les jours si possible, car plus vous l’utiliserez, plus il s’imprègnera de votre énergie. De plus, avec le temps, vous le lirez avec de plus en plus de facilité. Donc patience…
  • si vous achetez un coffret, ne vous focalisez pas sur l’interprétation donnée pour chaque lame. Servez-vous-en comme base, mais gardez votre propre interprétation des lames bien en tête. La lecture du tarot doit rester quelque chose de personnel, le principe étant que les Puissances supérieures vous délivrent un message à vous à travers les cartes, ce ne sont pas les cartes qui détiennent le message à strictement parlé.
Attention spoiler !!!

Dans mon prochain article, je vous expliquerai comment tirer et lire une prédiction à partir d’un jeu de tarot lorsqu’on n’y connaît vraiment rien de rien à ce domaine.

 très vite pour un prochain billet et n’oubliez pas de faire entrer la magie dans votre vie.
Sheluna