Apprendre à réaliser un cercle magique dans les règles de l’art

Vous allez me dire « mais quèsaco ? ». Je vous arrête tout de suite, le cercle magique n’est pas un cerceau qu’il faut enflammer pour y faire passer des fauves et encore moins votre petit chaton préféré. Lorsque vous pratiquez la magie, et surtout dans les rituels d’évocation, ce dernier est très important. Par conséquent, tout acte magique doit débuter par la création d’un cercle consacré. Si vous voulez pratiquer, faites-le dans les règles de l’art ou abstenez-vous.

« N’oubliez pas que la magie n’est pas un jeu, tout acte magique entraine des conséquences.
Il est donc crucial de vous protéger en toutes circonstances. »

Mais pourquoi un cercle et pas un carré ou un triangle ? Eh bien simplement parce que cette forme géométrique représente à la fois l’infini, mais aussi l’équilibre et cela depuis la nuit des temps (tous les points sont à la même distance de son centre).

Il existe deux types de cercles magiques que je vais vous présenter ci-dessous : le cercle de protection et le cercle de confinement.

Le premier vous permettra d’interagir avec des énergies telles que les déités, les anges, les esprits, les élémentaux… dont vous auriez besoin le temps de votre invocation. Il agit comme une bulle qui vous entoure, un sas d’étanchéité entre le monde magique et le monde réel, une représentation symbolique de votre espace de vie dans laquelle nul ne pourra venir vous nuire puisque cette bulle empêche les énergies extérieures de polluer votre propre énergie. Je préfère d’ailleurs parler d’une bulle, car oui, même si le cercle est tracé sur le sol et délimite les frontières à l’intérieur desquelles vous allez pratiquer, il s’agit bien d’une bulle de protection. Son but est de vous envelopper complètement, tant verticalement qu’horizontalement. C’est dans cette zone de travail que vous allez pouvoir canaliser vos énergies magiques et communiquer avec l’entité appelée.

À l’abri du cercle de protection, vous allez accumuler et déployer votre énergie magique. Il n’est donc pas question, une fois le cercle tracé, de le franchir avant la fin du rituel : personne n’entre, personne n’en sort. Veillez donc à amener à l’intérieur du cercle tout ce qui pourra vous servir : autel, grimoire, ingrédients, matériel…

Petit conseil aux débutants : s’il s’agit de votre premier cercle, utilisez la manière « simplifiée » qui ne nécessite pas l’invocation des éléments et des gardiens des tours. Avec le temps et l’expérience, vous pourrez tracer un cercle magique « traditionnel ». D’autre part, je vous invite à utiliser votre index pour former le cercle, puisque votre Athamé n’est pas encore consacré.

Le cercle de confinement, quant à lui, est primordial dans les rituels d’évocation de contre envoûtement, car il accroît votre niveau de protection. Il a pour objectif de cloisonner une entité appelée. Il permet de s’en préserver et aussi de la renvoyer à son point d’origine une fois le rituel terminé. Ce cercle joue le rôle d’un enclos énergétique. Si le cercle de protection vous préserve des énergies extérieures indésirables et délimite votre zone d’action, il est tout aussi important de créer un cercle de confinement dans votre cercle de protection afin d’isoler une entité. C’est ce qu’on appelle « crée une bulle dans sa bulle ».

De quoi ai-je besoin ?

Dégagez au maximum l’espace autour de vous, car vous allez avoir besoin de beaucoup de place. Votre cercle de protection doit être assez grand (quelques mètres de diamètre) afin de disposer d’assez de place pour contenir votre autel, votre matériel… mais aussi le cercle de confinement, le cas échéant. Pensez également à l’espace qu’il vous faudra pour circuler librement à l’intérieur de votre espace magique.

Pour vous aider dans la visualisation physique de votre cercle de protection, vous pouvez utiliser du sel ou de la farine pour en délimiter le périmètre. Mais attention, ceci ne suffira pas à consacrer votre cercle et ne constituera pas une barrière de protection suffisante lors de vos rituels. En effet, c’est la visualisation mentale et l’énergie, que vous allez lui insuffler lors de sa création, qui vont lui octroyer sa puissance. Le tracé concret réalisé à l’aide d’un matériau quelconque (sel, farine ou des pierres si vous pratiquez à l’extérieur) n’est là que pour vous aider à le situer physiquement dans l’espace.

Pour tracer votre cercle de protection, vous aurez besoin :

  •  de sel consacré ou de farine (pour tracer le cercle physiquement)
  • d’un bol rempli de sel (pour marquer le Nord/l’élément Terre)
  • d’une bougie blanche (pour marquer le Sud/l’élément Feu)
  • d’encens de Majmaa (pour marquer l’Est/l’élément Air)
  • d’une coupe remplie d’eau de source (pour marquer l’Ouest/l’élément Eau)

ASTUCES :

  1. Utilisez une boussole pour trouver les points cardinaux (celle de votre smartphone fera l’affaire).
  2. Afin de toujours savoir où se trouvent les quatre points cardinaux, placez une bougie blanche (type chauffe-plats) sur chacun d’entre eux.
  3. Utilisez un petit entonnoir pour répandre le sel, car le cercle doit être tracé sans discontinuité.

 

LE TRACÉ SIMPLIFIÉ DU CERCLE DE PROTECTION

Ouverture d’un cercle de protection

Avant de commencer, rappelez-vous que vous devez tracer le cercle devant vous, dans le sens des aiguilles d’une montre, et que vous devez être à l’intérieur du cercle au moment de son élaboration. Prêt ? Allons-y !

Démarrez à l’Est. Par trois fois, faites le tour de votre zone de travail tout en imaginant la construction de votre cercle par la visualisation d’une lumière bleue qui se dresserait comme un mur pour vous protéger du monde extérieur. Ce cercle doit devenir votre bulle. Ne dites rien, concentrez-vous simplement sur la réalisation du cercle.

Une fois que cela est fait, retournez à votre établi de sorcier/sorcière (votre autel) et allumez maintenant l’encens.
Prenez-le et dirigez-vous au point cardinal indiquant l’Est. À partir de là, faites le tour du cercle (toujours dans le sens des aiguilles d’une montre et toujours de l’intérieur). À votre retour, posez l’encens sur le sol puis d’une voix claire et assurée dites :
« Avec l’air parfumé, je consacre ce cercle. »

Revenez à votre autel.
Allumez et prenez la bougie puis dirigez-vous vers le point cardinal indiquant le Sud.
Repartez pour un nouveau tour du cercle. Posez ensuite la bougie sur le sol et cette fois-ci dites :
« Avec le feu sacré, je consacre ce cercle. »

Retournez encore une fois à votre autel, saisissez la coupe d’eau et dirigez-vous maintenant vers l’Ouest.
À partir de là, accomplissez un tour complet de votre cercle, posez la coupe sur le sol en disant :
« Avec l’eau du ciel et des rivières, je consacre ce cercle. »

Regagnez une dernière fois votre autel, prenez le bol de sel dans vos mains et, en partant du Nord, faites encore une fois le tour complet de votre cercle. Posez le bol sur le sol en disant :
« Avec le sel de la terre, je consacre ce cercle. »

Bravo : vous venez de tracer votre premier cercle magique.

Fermeture d’un cercle de protection

Vous avez bien travaillé et votre rituel est maintenant terminé. Vous devez refermer le cercle magique pour renvoyer les énergies évoquées à leur origine. Pour cela, vous allez remercier les entités présentes et tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre pour fermer votre cercle. D’un ton assuré, dites :

« Je remercie l’Univers pour ce cercle
et je renvoie cette énergie d’où elle provient,
tout est maintenant comme auparavant.
Ainsi soit-il ! »

 

LE TRACÉ TRADITIONNEL DU CERCLE DE PROTECTION

Marquer le périmètre du cercle de protection

Une étape optionnelle (car elle n’a aucune action magique) consiste à délimiter à l’aide du sel consacré (ou de farine) le périmètre de votre cercle. Cela vous permettra surtout de le visualiser concrètement. Si vous craigniez les tâches sur la moquette de votre salon, je vous invite à la recouvrir d’une pièce de tissu naturel comme de la toile lin, par exemple.

Ceci étant fait, retracez le cercle trois fois avec votre Athamé ou votre baguette magique. N’oubliez pas de le tracer devant vous, dans le sens des aiguilles d’une montre et de vous placer à l’intérieur du cercle (et non pas à l’extérieur).
Visualisez une lumière bleue conjuguée à votre énergie pour construire une barrière impénétrable et dites :
« Je trace ici les limites du Cercle Sacré,
où rien ne pénètre sinon l’Amour Parfait,
d’où rien ne sort sinon l’Amour Parfait,
chargé de la puissance de la Déesse et du Dieu Cornu,
je trace ici les limites du Cercle Sacré.
Ainsi soit-il ! »

Invoquer les esprits élémentaux qui gouvernent les quatre points cardinaux

Il est maintenant temps d’invoquer les points cardinaux. Traditionnellement, on commence par l’Est et on termine par le Nord, car c’est par l’Est qu’arrive la Lumière !

Devant votre autel, allumez l’encens puis apportez-le avec vous jusqu’au point marquant l’Est pour le saluer.
Prononcez ces paroles en posant l’encens au sol :
« J’invoque la présence du Gardien de la Tour de l’Est,
celui qui garde les Cieux et qui gouverne l’air.
Je t’invite à te joindre à ma célébration,
à me prodiguer tes influences bénéfiques,
et à protéger le périmètre de mon cercle.
Ainsi soit-il ! »

Le point suivant sera le Sud.
Prenez la bougie posée sur votre autel et allumez-la.
Dirigez-vous vers le Sud et prononcez ces paroles en la posant au sol :
« J’invoque la présence du Gardien de la Tour du Sud,
celui qui garde le Feu Sacré et qui gouverne cet élément.
Je t’invite à te joindre à ma célébration,
à me prodiguer tes influences bénéfiques,
et à protéger le périmètre de mon cercle.
Ainsi soit-il ! »

Vient ensuite le tour de l’Ouest.
Récupérez le bol d’eau sur votre autel et aspergez votre cercle d’un peu d’eau.
Prononcez ces paroles en posant la coupe au sol :
« J’invoque la présence du Gardien de la Tour de l’Ouest,
celui qui garde les Eaux Sacrées et qui gouverne cet élément.
Je t’invite à te joindre à ma célébration,
à me prodiguer tes influences bénéfiques,
et à protéger le périmètre de mon cercle.
Ainsi soit-il ! »

Terminez en saluant le Nord.
Prenez le sel posé sur votre établi et saupoudrez (légèrement) votre cercle avec.
Prononcez ces paroles en posant le bol au sol :
« J’invoque la présence du Gardien de la Tour du Nord,
celui qui garde la Terre et qui gouverne cet élément.
Je t’invite à te joindre à ma célébration,
à me prodiguer tes influences bénéfiques,
et à protéger le périmètre de mon cercle.
Ainsi soit-il ! »

Ça y est : votre espace est consacré ! Les éléments étant présents, vous pouvez procéder au rituel de votre choix.

Annuler les énergies du cercle consacré et remercier les forces magiques avant de fermer le cercle de protection

Une fois votre rituel achevé, vous devez fermer votre cercle de protection. Notez que si vous avez créé un cercle de confinement (voir plus bas), il vous faudra d’abord le fermer avant de pouvoir clore le cercle de protection.

La dématérialisation du cercle s’effectue toujours dans le sens inverse de celui où vous l’avez créé.

Commencez par remercier les éléments : c’est la moindre des choses. Comme pour l’invocation des points cardinaux, opérez de l’Est vers le Nord.

Placez-vous devant l’Est et dites :
« Je vous remercie,
Gardien de la Tour de l’Est qui garde les Cieux
et qui gouverne l’air de votre présence
ainsi que pour votre protection lors de ce rituel.
J’espère que vous reviendrez vous joindre à moi dans un avenir prochain.
Au revoir et merci. »

Réitérez l’opération pour chaque point cardinal (Nord, Ouest et Sud), en changeant le nom du Gardien, bien sûr.

Tirez parti du moment présent pour remercier les entités auxquelles vous avez demandé de l’aide durant votre rituel (dieux, déesses, anges…). Pour cela, prononcez ces quelques mots :
« Ô Grand Dieu (prononcez ici le nom du dieu ou de la déesse),
Je te remercie pour ta présence, de ta force et de ta protection.
Avec un parfait Amour, je te dis merci et au revoir.
Ainsi soit-il ! »

Il est maintenant temps de refermer le cercle de protection. Circulez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre en prononçant ces mots :
« Les énergies se dissipent lentement,
elles retournent à la terre et à l’éther d’où elles proviennent.
Avec la puissance de la Déesse et du Dieu Cornu,
Je bannis ce Cercle Sacré.
Tout est maintenant comme avant.
Ainsi soit-il ! »

Note : les matériaux que vous avez utilisés pour créer votre cercle ne pourront pas être réutilisés, jetez-les.

 

LE TRACÉ DU CERCLE DE CONFINEMENT

Ce tracé n’est pas une obligation, mais constitue une barrière additionnelle si vous pratiquez un rituel de contre envoutement ou si vous évoquez une entité. En effet, on ne peut jamais savoir avec certitude si cette entité émergera seule ou en compagnie d’autres énergies plus négatives. Avant de le tracer, vous devez avoir créé au préalable un cercle de protection.

Outre le fait de procurer une défense supplémentaire, ce cercle sert également à préserver votre énergie pour qu’elle ne se mélange pas à celle de l’entité appelée. Il doit être tracé à l’intérieur de votre cercle de protection au plus près du point cardinal correspondant à l’entité que vous allez convoquer. Par exemple, à l’ouest si vous contactez des ondines, pour un rituel touchant au domaine de l’amour, des sentiments…

Tracez ce cercle devant vous sans vous inclure dans son périmètre. Vous ne voudriez quand même pas vous retrouver enfermé dans la lampe du génie !

Utilisez à nouveau le sel consacré pour tracer le cercle.
Prononcez les mots suivants :
« Par la puissance du Sel Sacré,
je trace le cercle pour confiner et pour contrôler toute entité qui viendra à moi.
Ainsi soit-il ! »

Une fois tracé, prenez soin de ne pas briser ce cercle jusqu’à la fin de votre rituel. Vous ne devez pas y pénétrer.

Le bannissement du cercle de confinement se réalise de la même manière que celui du cercle de protection. Circulez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre en prononçant ces mots :
« Les énergies se dissipent lentement,
elles retournent à la terre et à l’éther d’où elles proviennent.
Avec la puissance de la Déesse et du Dieu Cornu,
Je bannis ce Cercle Sacré.
Tout est maintenant comme avant.
Ainsi soit-il ! »

Autant la création du cercle est capitale pour vous protéger lors de votre pratique magique, autant le bannissement du cercle est tout aussi important. Sans cela, vous risquez de voir s’installer dans votre maison les entités que vous avez invitées, tels des squatteurs. N’omettez donc pas de les renvoyer chez elles.

Sur ce, bonnes pratiques magiques à tous !

À très vite pour un prochain billet et n’oubliez pas de faire entrer la magie dans votre vie.