Festivités pour Lammas

Ah le mois d’août. Ça sent bon le soleil, les vacances…
Lammas est pour moi l’occasion de remercier la Déesse Mère pour les premières récoltes, mais aussi pour ses bontés. Je partage le pain que j’ai cuisiné des premiers blés avec ma famille. J’en place aussi un morceau en offrande sur mon autel à côté de roses et de noix fraiches. Je célèbre l’abondance et la prospérité.

Lammas est également connue sous le nom de LUGHNASADH, en référence au Dieu celte du soleil, Lugh. Ce grand roi de lumière transfère sa puissance dans le grain éparpillé sur terre. Au moment des récoltes, il se sacrifie afin que ses fidèles puissent vivre. Ce dieu de la moisson étant mourant, c’est le moment où l’on sent imperceptiblement l’approche de l’ombre. Inéluctablement, les dernières heures de l’été ont sonné laissant bientôt place à l’automne. Mais comme nous engrangeons une partie des récoltes pour ensemencer les champs au printemps suivant, Lugh pourra à nouveau se lever avec l’arrivée des nouvelles pousses.

Dans la Roue de l’Année (calendrier des saisons dans la Wicca), Lammas est le premier des trois festivals de récolte. La Déesse Mère se manifeste comme Déméter, Cérès ou toutes autres déités agricoles. Le Dieu Cornu lui se présente comme Lugh.

Correspondances :

Chandelles : verte, jaune
Encens : sauge et cèdre
Couleurs : jaune, orange et vert foncé
Fleurs : rose et belladone
Arbres : noisetier et noyer
Pierres : jaspe rouge, jade et malachite
Carte du tarot : la force, acarne majeur 8
Planète : le Soleil

Les dieux et déesses à invoquer :

Les déesses et dieux qui président aux récoltes :
LUGH : dieu des druides
DEMETER : déesse grecque des récoltes
CERES : déesse romaine de l’agriculture, des moissons et de la fécondité

La décoration de l’autel :

Placez, au choix, du maïs, des gerbes de blé, d’avoine ou d’orge, des légumes frais (qui symbolisent les premières récoltes), des noix, des feuilles de chêne et toutes les fleurs de la saison (œillet, rose, belladone…) sur votre autel. Vous pouvez également disposer une couronne de pain ou une miche pour représenter le Soleil.

La célébration :

Placée sous l’égide de l’énergie cosmique, cette journée est idéale pour préparer tous les charmes, sortilèges et potions destinés à protéger. Vous leur octroierez ainsi de grandes propriétés pour combattre les forces du mal ou les influences négatives. Pour décorer votre autel, vous pouvez confectionner de petites poupées décoratives à l’aide de feuilles de maïs.

Le rituel :

Dressez votre autel.
Allumez les chandelles et l’encens, puis projetez votre cercle magique.
Invoquez la Déesse et le Dieu.
Debout devant l’autel, les gerbes de graminées dans les bras, dites ces mots :

« Voici le temps de la première récolte,
où la nature répand ses largesses pour assurer notre survie.
Ô Dieu des champs mûrissants, Seigneur du grain,
accorde-moi de comprendre le sens du sacrifice
alors que tu te prépares à t’abandonner à la faucille
de la Déesse, et à partir vers la terre éternelle.
Ô Déesse de la lune noire,
révèle-moi les secrets de la renaissance
alors que les forces du soleil déclinent
et que les nuits fraichissent. »

Frottez les épis de blé entre vos doigts pour faire tomber les grains sur l’autel.
Prenez une bouchée dans l’un des fruits placés sur votre autel, savourez-le et dites :

« Je prends cette partie de la première récolte et mêle ses énergies aux miennes,
afin que je puisse continuer ma quête de la perfection et de la sagesse célestes.
Ô Dame de la lune et Seigneur du soleil,
Ô gracieuses Déités, devant qui s’arrêtent les étoiles,
je vous rends grâce pour la fertilité constante de la terre.
Que les graines des épis dansant soient enfouies
dans le sein de la Mère, assurées de renaître
dans la chaleur du printemps qui vient. »

Consommez le reste du fruit.
N’oubliez pas de remercier la Déesse et le Dieu et de fermer votre cercle magique.

Le repas :

Comme je l’ai dit plus haut, c’est le moment des premières récoltes, on transforme le grain en farine. Le pain est donc à l’honneur.

Au Moyen-Âge, les Italiens préparaient des tortellinis qui représentent le nombril-de-Vénus, déesse de l’amour et de la fertilité. Je vous propose d’en servir à vos convives accompagnés d’agneau à la broche. Vous pouvez également proposer du riz aux légumes, du pain de maïs, de la ratatouille. Offrez des tortillas, des tartes aux petits fruits (fraises, framboises, bleuets, mûres…), des gâteaux aux pêches, de la salade de fruits, tous les fruits de saison (pêches, poires…).

Envie de plus de recettes, lisez mon billet Faites-vous des petits plaisirs pour Lammas.

Je vous souhaite une bonne fête de Lammas à toutes et à tous.

À très vite pour un prochain billet et n’oubliez pas de faire entrer la magie dans votre vie.